">

Pierre Gallais - Perceval ou l’initiation

Dans la même section


Le Graal - Fleur

Joseph J. Duggan : The romances of Chretien de Troyes

Philippe Walter - Perceval : le pêcheur et le Graal - editions IMAGO

Une autre source

Beatus de Géronnes

Quelles sources pour Parzival ?

Jessie L. Weston - From Ritual to Romance

Jean MARKALE : Le Graal

L’ouvrage de Pierre Gallais développe deux hypothèses autour du compte du Graal : la première est qu’il s’agit d’un ouvrage inspiré directement par la tradition gnostique, la deuxième est que l’initiation fondamentale du héros est la découverte de la femme, du féminin sacré et du mariage de Perceval avec Blanchefleur. Ce mariage n’étant pas indiqué par Chrétien de Troyes, Pierre Gallais va démontrer qu’il est la suite logique du roman.

P. 33 : l’initiation selon P. Gallais
 
"avoir trouvé son chemin, c’est à proprement parler une initiation". En ce sens, tous les héros de Chrétien de Troyes sont initiés.

La thèse n°1
 
Pour P. Gallais, le conte du Graal est un conte typiquement gnostique. Ainsi on trouve dès le début de l’ouvrage P. 24 : "Le Graal est la somme ou plutôt l’essence de toutes les ardeurs".
Et un peu plus loin :
"Le Dieu dont il est question, ce n’est pas le Dieu des dogmes, des églises. C’est le Dieu des gnostiques".
Pour appuyer sa théorie, P. Gallais s’appuie sur les travaux d’Henri Corbin qui est un des rares sinon le seul à avoir posé les bases scientifiques de ce qu’est un conte initiatique au sens de manuel d’initiation et qui a mis en évidence les grands mécanismes des écrits gnostiques dans les textes du shi’isme iranien [1]

P. 75 : Le Graal, la Lance et la blessure
 
le Graal et la lance sont indissociables. Cependant, Pierre Gallais rappelle avec justesse qu’il n’y a pas de lien entre la lance qui saigne et la blessure du roi pêcheur.

P. 78 : Le roi double
 
importance de la double figure du Roi du Graal. Universalité de la figure de l’Imam et des 2 ou bien des 3 rois : "Il est impossible de nier (...) on retrouve ces idées chez tous les gnostiques".

Initiation = autonomie
 
P. 83-84 : Pierre Gallais explique pourquoi selon lui l’église catholique à repris et modifié le conte du Graal : parce que le récit de départ donne les clefs de l’autonomie spirituelle.

Le voyage initiatique
 
P. 85 : le chemin initiatique décrit comme un voyage. 3 récits shi’ites qui illustrent cette forme.

P. 93 : "les visites au château du Graal ne relèvent pas du monde dit ’réel’, matériel, sensible (...) elles racontent non pas l’accès à l’autre monde, à l’au-delà, mais à un monde autre [2].

L’autre monde
 
P. 94 : ce monde autre c’est le monde spirituel : le Pays de l’Imam décrit par H. Corbin et le château du Graal ont les mêmes caractéristiques. On retrouve d’ailleurs ces caractéristiques, ainsi que la présences d’éléments clefs tels que la source, l’arbre, l’oratoire ou sanctuaire dans Érec.

P. 144 : où l’on retrouve le mal fondamental des gnostiques
 
le "péché" de Perceval, c’est l’oubli. "les difficultés énormes qu’il rencontre (...) proviennent de l’oubli de son origine".
 

La thèse n°2
 
Concernant la partie de l’ouvrage portant sur la découverte de l’amour et du mariage, nous ne retiendrons que la symétrie notée par Pierre Gallais en ce qui concerne les rencontres de Perceval avec les femmes :
 
1- la mère                                 5- la cousine ........................ Cercle de la famille
2- la Pucelle du pavillon            6- la Pucelle du pavillon........ Le Pavillon
3- la Pucelle triste.                    7- la laide demoiselle............... La cour d’Arthur
                           4- Blanchefleur.

Notes :

[1] voir Corbin, "En Islam Iranien" notamment t.II ch. IV ’la lumière de gloire & le saint Graal’

[2] on retrouve les conclusions de Jessie L. Weston


contactez-moi | Plan du site | ©2006-2007 Yoann LAMY