La Fraternité du saint Graal

Dans la même section


Energétique, chemin spirituel et comportement

Le rapport à la communauté initiatique

Le chateau du Graal

La connaissance des signes

Note d’intention

La racine et le surgeon

Le Mystère du Sang (II)

Le Graal Intérieur

La Fraternité du Saint Graal
 
Les Chevaliers de la Table Ronde
 
Les Frères du Temple
 

Ces trois termes ont trait à une seule et même Fraternité, dont il a été et dont il est toujours question au cours des siècles sous l’un de ces noms et sous bien d’autres encore.
 
La Fraternité du Saint Graal est constituée par un groupe très exclusif d’initiés et de libérés, dont un nombre - quarante-neuf - oeuvre toujours dans les domaines matériels de la dialectique. Lorsqu’une Fraternité précédente s’est entièrement élevée dans le sixième domaine cosmique, un certain nombre de ces êtres restent en arrière dans la nature de la mort. Cela veut dire que leurs microcosmes s’offrent volontairement au service de l’humanité qui souffre et cherche encore.
Leurs microcosmes adoptent une entité née de la nature, dans laquelle l’âme libérée se tient toujours derrière le serviteur, afin de pouvoir accomplir certaines tâches en tout temps et en toutes circonstances. Lorsque, en une région ou un centre habité quelque part sur la terre, la possibilité existe de commencer un travail de délivrance gnostique “de bas en haut”, deux d’entre eux prennent la direction de ce travail et interviennent comme ’grands maîtres du Graal’, jusqu’à ce que le groupe ait trouvé et acquis sa maîtrise propre.
 
C’est pourquoi on rencontre dans toute Fraternité précédente en devenir une activité des “frères et des sœurs du Graal”. On parle ainsi d’une Chevalerie du Temple qui autrefois soutînt, autant qu’elle put, la Fraternité cathare. Et c’est pourquoi, jusqu’à la fin de leur manifestation, le grand maître des Templiers se trouva auprès de la Fraternité des Cathares et fut en même temps et de droit appelé grand maître des Cathares. Il était en effet autant l’un que l’autre.
 
jan van Rijckenborgh
 
tiré du livre "Le triomphe de la gnose universelle" (c) Bibliotheca Philosophica Hermetica - amsterdam 2006


Forum

contactez-moi | Plan du site | ©2006-2007 Yoann LAMY