La lance du Graal et la Rose-Croix

extrait du commentaire du 6ème jour par JvR

Dans la même section


La mélancolie du roi Arthur

Gustav Meyrink : l’ange à la fenêtre d’occident

Le Medieval Fantastique

Voici un extrait du 6ème jour des Noces alchimiques de Christian Rose-Croix ( texte du XVIIème Siècle attribué à jean valentin Andreae ) suivi d’un passage du commentaire qu’en fait Jan Van Rijckenborgh [1].
 

Après ce léger repas, nous nous apprêtâmes à travailler de nouveau, car le globe était suffisamment refroidi. Avec beaucoup de peine et d’effort, il fallut le détacher de la chaîne et le déposer sur le sol. Puis, ayant reçu l’ordre de le fendre par le milieu, nous discutâmes alors sur la façon de nous y prendre. Finalement nous fûmes d’avis qu’une pointe de diamant conviendrait le mieux. Après avoir ouvert le globe par ce moyen, nous découvrîmes qu’à l’intérieur il n’y avait plus aucune substance rouge mais un gros et’ bel œuf blanc comme neige. Notre réussite nous réjouit extrêmement car la Jeune Fille n ‘avait pas cessé de s’inquiéter à l’idée que la coquille fût peut-être encore trop fragile.
Nous fîmes cercle autour de l’œuf avec autant de joie que si nous l’avions pondu nous-mêmes. Cependant la Jeune Fille ordonna bientôt de l’emporter, nous quitta de nouveau et ferma soigneuse-ment la porte derrière elle comme toujours. Que fit-elle de l’œuf une fois dehors, se passa-t-il quelque chose en secret ? Je n ‘en sais rien, mais je ne le crois pas. Il fallut encore une fois attendre ensemble, pendant un quart d’heure, l’ouverture de la troisième trappe, et nous grimpâmes au quatrième étage à l’aide de notre équipement. Dans cette salle nous trouvâmes un gros chaudron de cuivre, rempli de sable jaune, que chauffait un petit feu. L’œuf y était enfoui afin d’atteindre son développement complet. Le chaudron était de forme carrée. Sur un côté ces deux vers étaient gravés en gros caractères :

 

NE CESSEZ PAS DE PRIER, MES BIEN-AIMÉS,
 
SI VOUS LE DÉSIREZ, PRIEZ POUR L’OR.
 
Sur l’autre côté se trouvaient ces mots :
 
LA GUÉRISON REPOSE SUR LA LANCE.
 
Sur le troisième côté, il y avait un seul mot :
 
FIAT (QUE CELA SOIT).
 
Mais sur le fond figurait une inscription complète ainsi conçue :
 
CE QUE LE FEU, L’AIR, l’EAU ET LA TERRE
 
N’ONT PU EXTRAIRE DE LA SAINTE SUBSTANCE
 
DE NOS ROIS ET DE NOS REINES,
 
LA FOULE DES ALCHIMISTES HONNÊTES
 
L’A RECUEILLI DANS CE CHAUDRON.
 
ANNO 1459 - ESPRIT - ÂME - CORPS - P.H.M.D. (= PARACELSUS HOHENHEIMENSIS, MEDICINAE DOCTOR) - ALPHA, OMEGA.

 
Continuons maintenant à suivre le développement du nouvel état de vie de l’initié. Et pénétrons pour cela dans le quatrième espace de la Tour. Là se trouve, nous dit-on, un grand chaudron de cuivre rempli de sable jaune, où l’oeuf est enfoui et réchauffé. Ce chaudron a la forme d’un cube, la croix magique repliée. C’est la croix de la victoire qui porte en elle la renaissance.
Vous savez déjà que la pinéale est couverte de petit grains jaunes, semblables à des grains de sable précisément. Ils sont de la plus grande importance puisque leur nombre, différent pour chaque homme et très variable, détermine ses qualités, son rayon d’action et ses possibilités de manifestation. Il faut donc comprendre cette indication comme suit : l’oeuf blanc et or, la pinéale régénérée, est maintenant plongé dans le bain de sable jaune. Dans le quatrième espace, celui du nouveau pouvoir de penser, tout ce que l’oeuf renfermait est doté de possibilités d’expression. D’avance il est prévu que le rayon d’action soit le plus grand possible et que la manifestation du renouvellement puisse commencer immédiatement.(...)
 
Enfin, en cet instant critique, le candidat se voit confier une formule que nous allons vous citer sous une forme plus explicite, qui rendra toute explication superflue. Nous espérons et demandons que vous la compreniez comme elle doit l’être :
 
Ne cessez pas de travailler, mes bien-aimés ! Si vous le désirez, priez pour l’Or de l’Esprit.
 
Car votre guérison repose sur la Force de la Lance du Saint Graal. C’est la volonté du Logos qu’il en soit ainsi.
 
Ce que le Feu, l’Air, l’Eau, et la Terre n’ont pas pu extraire de la Sainte Substance de nos Rois et de nos Reines, la foule fidèle des véritables alchimistes l’a recueilli dans ce chaudron. »
 
De là ressuscitera, une fois le processus accompli, par l’unité rétablie du Corps, de l’Ame et de l’Esprit,
 
Le Trois Fois Grand, le Sublime, le Sauveur,
 
Le Porteur du Remède Universel,
 
Celui qui est le Premier et le Dernier,
L’Alpha et l’Omega,
Le Commencement et la Fin.

Notes :

[1] Sur le lien entre le conte du Graal, les NOces alchimiques de Christian Rose-Croix et le transfiguriste Jan Van Rijckenborgh, voire l’article "Christian Rose-Croix au château du Graal


contactez-moi | Plan du site | ©2006-2007 Yoann LAMY